LES MÉCANIQUES CÉLESTES

de Claudie Gagnon

Pour les 4 ans et plus (tout public)

Pour les 6 ans et plus (groupes scolaires)

Spectacle-installation sans paroles

« On sourit beaucoup chez M. le Temps, car on prend les minutes qu’il faut pour contempler le monde autrement, pour s’émerveiller, savourer, s’amuser. Les guides de la maison, les comédiens Jonathan Gagnon et Marianne Marceau, sont magnifiques de candeur, de spontanéité et de justesse. Et la musique de Frédéric Lebrasseur, nuancée et enchanteresse, colore le séjour de jolie manière. »

Valérie Lesage, Le Soleil, novembre 2009

 

« C’est absolument charmant! Et il faut dire un gros bravo à Jonathan Gagnon et Marianne Marceau qui nous permettent de voir le monde avec des yeux d’enfant, de le voir autrement. […] C’est vraiment un spectacle sous le signe de l’enchantement. […] On fait le pari que la beauté sache parler aux enfants. »

Anne-Josée Cameron, Retour sur le monde, Première chaîne de Radio-Canada, novembre 2009

 

« Ce week-end, courez voir Les mécaniques célestes, nouvelle création du Théâtre des Confettis, sublime spectacle-installation sans paroles de Claudie Gagnon, certainement mon coup de cœur depuis le début du festival. »

Jean Siag, La Presse, novembre 2010

 

“Québec’s Théâtre des Confettis delighted a sold-out crowd […] with its magical Les mécaniques célestes. The audience filed slowly into a tiny jewel-box-like amphitheatre […] a corner box upon which a brilliantly befeathered percussionist/curtain raiser, Frédéric Lebrasseur plied his trade. The thoroughly charming Jonathan Gagnon and Marianne Marceau delivered a series of vignettes about life’s odd moments.”

Kathryn Greenaway, The Gazette, novembre 2010

 

« Les mécaniques célestes […]  est en fait un formidable objet d’art […] les spectateurs pénètrent dans la Maison du Temps comme dans une apparition éphémère : il faut se hâter d’y plonger avant sa disparition. […] un décor irréprochable, séduisant, totalement hors du…. temps […] Un petit bijou à découvrir pour soi-même ou en compagnie des tout-petits. »

Patricia Belzil, Revue de théâtre JEU, numéro 139, février 2011

« … le travail sonore est époustouflant […] Jonathan Gagnon et Marianne Marceau sont parfaits de candeur […] L’heure s’envole vite, vite, vite […] C’est très réussi, ça vaut vraiment le détour. »

Mélanye Boissonneault, Radio-Canada, décembre 2014

« […] Tous en sortent le cœur léger et des étincelles dans les yeux ».

Olivier Dumas, MonThéâtre.qc.ca, décembre 2014

Conception du spectacle et mise en scène : Claudie Gagnon
Conception des décors, des costumes et des accessoires : Claudie Gagnon
Musique : Frédéric Lebrasseur
Éclairages : Jonas Veroff Bouchard
Distribution : Jonathan Gagnon, Frédéric Lebrasseur et Marianne Marceau

 

Afin d’obtenir un dossier de presse ou tout autre document sur cette production, écrivez-nous.

Claudie-Gagnon_petit_creditphoto_AndreKedl

Photo : André Kedl

Il y a le ciel.

Dans le ciel, il y a les étoiles, les comètes et les planètes.

Et il y a la terre.

Sur la terre, il y a les océans, les montagnes, les forêts.

Dans les océans, il y a d’énormes baleines bleues et de minuscules crevettes roses.

Sur les montagnes, il y a des neiges blanches et éternelles oubliées du temps, formées de millions de petits flocons, tous différents les uns des autres.

Dans les forêts, il y a les arbres verts habités par une multitude d’oiseaux enchanteurs, des animaux discrets et des papillons multicolores.

Il y a aussi des chemins, des routes et des ruelles bordées de maisons.

Dans ces maisons, il y a nous, humains, petits grains de sable dans l’univers, dotés d’une sorte de prolongement à toutes ces merveilles : l’imagination. Celle qui nous permet de réinterpréter à l’infini ce trésor inestimable et précieux qu’est le monde, en lui ajoutant une autre richesse qu’on appelle la créativité. 

Et il y a le temps.

Le temps qui prête mouvement à tout ceci.

Le temps qui fait tourner la terre, les jours, les nuits, les saisons et les aiguilles des horloges.

Le temps qui, à chaque année, nous fait souffler les bougies d’un nouveau gâteau d’anniversaire, histoire de célébrer la vie.

Claudie Gagnon

Spectacle sans paroles où se côtoient arts visuels, théâtre et musique, Les mécaniques célestes s’adresse à des enfants de 4 ans et plus (tout public) et de 6 ans et plus (groupes scolaires). En représentation scolaire, le spectacle-installation peut accueillir 110 personnes et en tout public, 100.

Les spectateurs sont d’abord invités à entrer dans un lieu inusité et ludique. Après avoir franchi la grande porte du Temps, ils déambulent dans un corridor en s’arrêtant en cours de route devant divers cabinets de curiosités jusqu’à l’amphithéâtre où un musicien-oiseau les attend. Lorsque ceux-ci sont tous arrivés, le rideau s’ouvre et sur une petite scène est présentée une série de tableaux vivants, courtes saynètes interprétées par deux comédiens et un musicien. À la fin de la représentation, l’auditoire est guidé vers le chemin de la sortie, un chemin où sont disposés d’autres cabinets de curiosités.

Pour Les mécaniques célestes, l’ensemble de l’espace (la partie déambulatoire et l’amphithéâtre) a été conçu à l’échelle des enfants, néanmoins les adultes peuvent aussi y circuler aisément et s’asseoir dans la petite salle.

Dans la mesure où l’on peut disposer de l’aire de jeu et de la tranquillité nécessaires au bon déroulement du spectacle, le spectacle peut être offert dans n’importe quel grand espace (scène de théâtre, hall, salle d’exposition, gymnase, etc.)

Il est interdit de copier, modifier, reproduire ou utiliser cet enregistrement sans autorisation écrite.

Il est interdit de copier, modifier, reproduire ou utiliser cet enregistrement sans autorisation écrite.

DateHeureLieu et Ville
Mardi 16 décembre 201410 h 00La Maison Théâtre au Prospero, Montréal
Mercredi 17 décembre 201410 h 00La Maison Théâtre au Prospero, Montréal
Jeudi 18 décembre 201410 h 00La Maison Théâtre au Prospero, Montréal
Vendredi 19 décembre 201410 h 00La Maison Théâtre au Prospero, Montréal
Samedi 20 décembre 201410 h 00La Maison Théâtre au Prospero, Montréal
Samedi 20 décembre 201413 h 00La Maison Théâtre au Prospero, Montréal
Dimanche 21 décembre 201410 h 00La Maison Théâtre au Prospero, Montréal
Dimanche 21 décembre 201413 h 00La Maison Théâtre au Prospero, Montréal
Lundi 22 décembre 201410 h 00La Maison Théâtre au Prospero, Montréal
Lundi 22 décembre 201413 h 00La Maison Théâtre au Prospero, Montréal
Samedi 4 avril 201510 h 30Espace théâtre, Mont-Laurier
Samedi 4 avril 201514 h 30Espace théâtre, Mont-Laurier
Dimanche 5 avril 201510 h 30Espace théâtre, Mont-Laurier

LES MÉCANIQUES CÉLESTES

Spectacle créé au Musée de la civilisation (Québec), novembre 2009.

Après Amour, délices et ogre de l’artiste interdisciplinaire Claudie Gagnon qui invitait les enfants à s’introduire – réellement ! – dans un gâteau géant, voici qu’on entre dans le monde du Temps…

D’abord, la porte s’ouvre. Comme jadis Alice, on traverse le miroir.

Tic, tac… Un à un, les enfants entrent chez le Temps. Pas à pas, ils découvrent les merveilles, grandes et petites, qu’il a brodées, qu’il a fabriquées patiemment pour nous, pour faire le Monde.

Tic, tac… Au bout du chemin : un petit théâtre. Quel est ce drôle d’oiseau qui reçoit les enfants sous la voûte céleste illuminée? Mécanicien, il fait tourner les manivelles du Temps. Magicien, il donne à voir le passage des saisons. Musicien, il fait entendre l’Univers et en révèle quelques secrets… Car qui n’a jamais été épouvantail ne sait pas ce qu’est le vent d’automne. Qui n’a pas dormi sous les étoiles ignore qu’on peut les transformer en diamants. Et qui n’est jamais entré dans l’horloge de grand-père n’imagine pas, quand l’heure a sonné, la fiesta qui s’endiable derrière la porte du coucou qui se referme!

Tic, tac… Les mécaniques célestes, c’est un peu tout ça, et encore davantage…